Première convention collective chez Integral Subaru de Chicoutimi

15 février 2013

Accrédité par la Commission des relations de travail depuis seulement le 12 décembre 2012; le local 1791 des Teamsters Québec a conclu le 5 février dernier, une première convention collective de travail pour les travailleurs syndiqués de Intégral Subaru à Chicoutimi.

Il n’a suffi aux parties que quatre (4) séances de négociation pour en arriver à une entente de principe. Cette entente a été présentée en assemblée générale le 4 février et adoptée à 100 % par les travailleurs.

La nouvelle convention apporte une toute nouvelle approche en matière de relations de travail dans le secteur de l’automobile pour la région du Saguenay Lac St-Jean. Elle favorise un climat de collaboration et surtout répond aux besoins et attentes de chaque partie tout en respectant les droits d’ancienneté des travailleurs.

De nombreuses améliorations ont été apportées aux conditions de travail :

  • Semaine de travail sur 4 jours totalisant 36 heures par semaine;
  • 3 jours de congé mobile annuellement;
  • 2 jours de congé de maladie annuellement;
  • Droit à la semaine de vacances additionnelle lors de la date d’embauche du salarié;
  • Codétenteur du régime d’assurance collective avec couverture d’assurance-salaire court et long terme;
  • Régime de retraire jumelé avec le Fonds de solidarité avec contribution du salarié et de l’employeur selon le choix du salarié :

1,5 % salarié et 4,5 % employeur (total 6 %), ou

2,5 % salarié et 6,5 % employeur (total 9 %), ou

3,5 % salarié et 8,5 % employeur (total 12 %), ou

4,5 % salarié et 10,5 % employeur (total 15 %)

  • Améliorations quant aux vêtements de travail et équipements de sécurité;
  • Contribution de 150,00 $ de l’employeur pour les manteaux d’hiver;
  • Augmentation des échelles salariales de 7 % répartie sur les 3 années;
  • Etc.

Les travailleurs ont quitté les rangs d’une autre centrale syndicale après de nombreuses années pour se joindre aux Teamsters Québec en considération de leur approche dans le secteur automobile. Ainsi, les travailleurs de chacun des établissements ont le droit de décision quant au contenu de leur convention collective sans se faire imposer par leur centrale syndicale des directives provinciales ou régionales.

Félicitations aux travailleurs et un merci bien spécial à M. Éric Lavoie (délégué) qui a offert ses disponibilités et a su répondre aux attentes de ses collègues.

 

Renseignements :
M. Alain Mineau CRIA, conseiller syndical
Teamsters Québec, local 1791 (F.T.Q.)
Cellulaire :   (514) 701-1791
amineau@teamsters1791.org
| Publié dans Négociations